rue du 8 mai - 36500 Buzançais
Tél. 07 87 76 96 66

Infos

 

  • Samedi 23 Juin 2018  Le Club de Buzançais Fête l'AÏKIDO: de 14h à 16h: démonstration de notre discipline par tous les adhérents du club ( de 4 ans à 60 ans ). Puis remise des ceintures.
  • Fin de la saison Mercredi 27 Juin  Cours commun pour les petits et  grands de 18h00 à 19h30. Puis verre de l'amitié pour ceux qui sont disponibles.

L'Aïkido pour les femmes

Sa pratique ne nécessite pas l’utilisation de la force physique et son efficacité repose sur le déplacement, le placement .L’aïkido est un art martial japonais, mais c’est en occident que les femmes s’en sont emparées, attirées sans doute par son caractère non violent, chorégraphique et pourtant très martial...N’importe quel mouvement peut être accompli par une femme. Elle ne le fera pas de la même manière qu’un homme. La force physique inférieure à celle des hommes sera compensée par un meilleur déplacement, un meilleur placement, une meilleure vision, une réponse plus adaptée à l’attaque.

"Tout l’art de l’aïkido en tant qu’art martial réside dans la perfection de l’esquive dans le temps et l’espace : Ou esquive par effacement du corps. L’aïkido n’a point d’autre intention que de créer le vide devant l’attaque et « d’envelopper l’assaillant dans son coeur » pour reprendre les paroles des spécialistes , afin de le remettre sur la voix de la paix.

Pousser le déséquilibre au paroxysme et enlever à l’assaillant toute possibilité de réagir, ou l’arrêter dans son intention par une immobilisation. Le but suprême de l’aïkido est de laisser la force adverse se perdre dans le vide, s’épuiser d’elle-même, ou de faire en sorte qu’elle se retourne contre l’attaquant, mais d’une façon non agressive et non violente.

Cela nécessite une rééducation de tous les réflexes de défense dont l’objectif final est de n’opposer au danger que le vide par l’esquive et, mieux encore, de vaincre avant même que l’agression ne soit matériellement commencée. Il faut être alors dans un état à ce point disponible que plus rien n’échappe des composantes de l’agression, que ce soit les facteurs psychologiques, les moyens qu’elle utilise ou la façon de s’en servir. C’est dire l’importance, dès les premiers moments de l’apprentissage de l’aïkido, de l’esprit – du mental – du rôle qu’il doit jouer dans l’appréciation de la force adverse, son évaluation et la réponse à y apporter d’une part et, dans le contrôle, le sens et la puissance du mouvement le plus approprié à la diriger sans blesser, d’autre part.

Le chemin qu’emprunte l’aïkido est celui qui conduit à la victoire sans lutter.

Aujourd’hui, un tiers des femmes accède au moins à la ceinture noire et au niveau des 2°/3°/4°DAN (grades supérieurs à la ceinture noire), on observe que les femmes persévèrent davantage que les hommes du même niveau.

 

Nos partenaires